Mines de clowns

de et avec Sylvia Delagrange et Tristan Hybertie

durée 1 heure

à partir de 3 ans

adaptation clownesque, libre et déjantée de contes populaires
Mines de clowns

C’est par le réveil d’un drôle de livre enchanté que s’ouvre notre histoire…

Arrivent Philippine et Georges, deux clowns complètement déjantés, à l’imagination débordante. Le recueil va alors s’avérer une vraie mine à histoires, une étonnante boîte à malices…

Au gré des pages qui tournent et avec le grain de sel du public, une foule de personnages

va envahir la scène : le petit chaperon rouge, la sorcière, le loup, la grand-mère, le chasseur, puis Bill Tchernov, Mlle scarabée…

 

« Revoici donc nos deux clowns survitaminés et adeptes du détournement de conte.
Survitaminés, car même les enfants les plus turbulents et les plus… "vivants" restent en général sidérés de constater que des adultes peuvent être encore plus chahuteurs et imaginatifs qu'eux.
Même si vous connaissez le petit chaperon rouge par coeur depuis vos 6 ans, nous pouvons vous garantir que des versions comme celle là, vous n'en avez jamais vu ! Un spectacle à voir en famille. »

Théâtre du Grand Rond

17-11 : MASLACQ FOULE À MÉNAT POUR MINE DE CLOWN

Le 15 octobre dans la salle Menat, l'équipe des bibliothécaires avec le concours du Pôle Lecture de Mourenx et de la Municipalité a reçu le duo de comédiens de la compagnie « Rêve de théâtre » pour un moment qui a enchanté les enfants et leurs parents. 

La salle Ménat était comble pour le spectacle: « Mine de clown ». Les petits maslacquais des deux écoles étaient rejoints par des enfants des villages voisins.

Invitant dans un premier temps les spectateurs venus nombreux à entrer dans l'espace de la bibliothèque municipale, l'équipe leur a présenté rapidement le programme du pôle lecture de l'année 2016/2017 : « Et vous trouvez çà drôle ?». Le ton était donné !

Et en effet, durant plus d'une heure , deux clowns un peu fêlés ont invité les enfants à une relecture déjantée de contes: une belle au bois dormant burlesque finit en Barbie par peur d'embrasser le prince charmant, le loup du chaperon rouge cache ses vilaines oreilles sous un bonnet d'aviateur et n'entend plus son texte, madame scarabée surexcitée fait chanter ses prétendants qui finissent en « bêtes de scène ».

Tout autant que les enfants qui , à la fin du troisième conte auraient voulu une nouvelle histoire, les parents n'ont pu retenir leur éclat de rire durant le spectacle.

Publié le 

Commentaires : 0